GP1 : Fluides et Géodynamique

Composition d'images géologiques : aplites et pegmatites

La lithosphère est un système complexe dont la dynamique est sous le contrôle de nombreux paramètres interdépendants tels que, la lithologie, la pression, la température, le taux de déformation, la chimie des fluides y circulant. Tous ces paramètres interfèrent d’une façon encore mal comprise dans les processus de localisation, ou de non-localisation, de la déformation, donc sur la cinématique. Par ailleurs, la lithosphère continentale moderne a une longue histoire qui la rend très hétérogène et cet héritage joue également un rôle important sur la localisation.
La localisation d’une  faille lithosphérique et d’une zone de cisaillement ductile en profondeur est un processus qui s’étend sur des durées géologiques et au cours duquel les différents paramètres cités plus haut interviennent à différents stades. L’héritage tectonique joue certainement un rôle majeur à l’initiation du processus mais les réactions métamorphiques, les changements de taille de grain deviennent très rapidement importants et sans doute, par-dessus tout, les fluides. Les chercheurs en géodynamique de l’ISTO ont une expérience reconnue dans le domaine de la déformation lithosphérique, observationnelle et expérimentale, et des paramètres qui la contrôlent.
Les chercheurs du BRGM ont acquis une grande expérience sur la description 3D des objets géologiques à différentes échelles et les ressources minières liées aux fluides minéralisateurs.

Le projet se focalisera sur les processus de localisation de la déformation à différentes échelles. Qu’il s’agisse de la formation de grandes zones de cisaillement lithosphériques ou crustales qui accommodent des centaines voire des milliers de kilomètres de déplacement et contrôlent la tectonique lithosphérique ou les interactions entre le comportement ductile et le comportement cassant dans la genèse des séismes, il s’agit avant tout de comprendre quels sont les paramètres qui contrôlent la localisation et comment ils interagissent. En dehors du rôle évident des paramètres intensifs (pression et température), ceux joués par le contenu en fluides et la nature de ces fluides ainsi que leurs interactions avec les roches demandent encore à être défini.

Résultats :

Résultats du GP 1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer